Construire l’Europe des lieux et des liens

« La question n’est pas ce qui définit l’Europe mais ce qui fait Europe »

 

La 38e Rencontre nationale des agences d’urbanisme s’est tenue les 8, 9 et 10 novembre 2017 à Strasbourg, sous l’intitulé « Construire l’Europe des lieux et des liens ». Son organisation dans un territoire défini par les enjeux transfrontaliers et européens était une invitation au partage de bonnes pratiques entre les territoires.

 

À un moment où l’Europe connaît un certain désenchantement, c’est une manière de ré-interroger les nouvelles frontières de l’action territoriale et de leur dépassement et, à cette aune, le rôle des agences d’urbanisme qui nourrissent les réflexions des acteurs locaux et régionaux.

Voici les territoires de moins en moins enfermés dans des limites administratives et de plus en plus amenés à penser les coopérations et les solidarités à de plus larges échelles, souvent même au-delà des frontières nationales. Selon quelles modalités ? À quelles conditions les citoyens eux-mêmes peuvent-ils devenir des « créateurs d’Europe » ? Quel peut être le rôle des métropoles et des Régions dans la mise en place de ces nouvelles solidarités ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles ont été confrontés élus, urbanistes, techniciens des agences d’urbanisme et du monde local, mais aussi experts venus de toute l’Europe.

L’heure n’est pas au repli sur soi. La formule vaut aussi à l’égard des autres territoires européens quand se prépare « l’après 20-20 » (la nouvelle stratégie européenne de coordination des politiques économiques qui prendra le relais pour sept ans de celle fixée jusqu’en 2020) et s’élabore la nouvelle politique de cohésion. De ce point de vue, l’Eurométropole de Strasbourg et ses territoires partenaires (aire métropolitaine, futur Pôle métropolitain, Région Grand Est, les villes voisines de Kehl ou de Karlsruhe et au-delà) offrent beaucoup de ressources à exploiter, pour reprendre l’expression de François Jullien, non seulement de nature culturelle ou historique (« l’Esprit Rhénan »), mais aussi en termes d’ouverture et de travail en commun sur les espaces urbains.

 

Les comptes rendus des ateliers comme des séances plénières, ainsi que les initiatives en région alsacienne témoignent d’un mouvement vers l’Union Européenne déjà engagé. Ce numéro hors-série constitue ainsi une contribution au débat sur le devenir territorial de la France que les acteurs territoriaux ainsi que les devraient lire au moment où l’après-2020 européen se décide.

 

Pour consulter ou commander cette publication, suivre ce lien vers le site de la Revue Urbanisme

 

Autres publications de la FNAU

  • Traits d’agences n°33

    La créativité, l’innovation naît toujours de la confrontation, de l’intégration et du dépassement d’exigences nouvelles : techniques, économiques, environnementales, sociales, morales, sociétales… Innover c’est créer […]

    En savoir plus...
  • Dynamiques territoriales : quelle(s) divergence(s) ?

    En France, les notions de fractures territoriales sont au cœur du débat économique et sociétal. Mais le discours sur le développement des territoires est de […]

    En savoir plus...
  • Stratégies énergétiques pour la ville durable

    La transition énergétique ne peut plus être un vœu pieux. C’est aujourd’hui une nécessité vitale, une obligation réglementaire… mais aussi une opportunité de renouveau territorial. […]

    En savoir plus...