Conférence Nationale des Territoires et Villes moyennes

En clôture de la deuxième édition de la Conférence Nationale des Territoires qui se tenait le 14 décembre à Cahors, le Premier Ministre a fait le point sur les futurs enjeux et suite à cette CNT : redéfinir la relation financière entre l’État et les collectivités territoriales avec un nouveau pacte ; garantir l’accès aux services de l’État, aux services de soins, au numérique, à la culture et l’éducation pour tous les citoyens ; et enfin « faire évoluer significativement la façon dont l’État accompagne les projets de territoires ». Sur ce dernier point, cela passe notamment par la création de l’Agence nationale de la Cohésion des territoires, pour laquelle une mission de préfiguration va bientôt voir le jour. Cette Agence devra être « un outil de mobilisation des ressources et des savoir-faire disponibles » pour mener à bien les projets de territoires. Il s’agira d’offrir une seule voix pour l’accompagnement de ces projets : ingénierie, montage financier, ressources techniques.

Également, cet accompagnement des projets de territoires par l’État passe par un grand plan pour la revitalisation des villes petites et moyennes. Le Plan « cœur de ville », dont le contenu a été annoncé ce matin à Rodez par Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, va mobiliser 5 milliards d’euros sur cinq ans, selon quatre axes de travail : l’ingénierie, le logement, le commerce et les services. Deux mesures phares ont été exposées par Édouard Philippe : d’abord œuvrer pour le retour des habitants dans ces centre-villes, en les rendant « plus accessibles, plus confortables, plus adaptés aux usages contemporains, plus accessibles ». Pour cela, l’ANAH mobilisera près de 1,2 milliards d’euros pour la réhabilitation de logements et la Caisse des Dépôts s’engage à mettre en place des emprunts à taux bonifié pour les bailleurs sociaux. Une évaluation du dispositif Malraux et de son éventuelle transposition aux villes moyennes est également en cours. Deuxième action : faire revenir les commerces au cœur des villes, notamment par la limitation de l’extension des zones périphériques et l’allégement des procédures d’autorisation d’installation des commerces en centre-villes.

Enfin, le premier ministre et son gouvernement vont continuer leur Tour de France de la CNT dans les mois à venir afin d’explorer des mesures et des réponses concrètes aux questions qui se posent, pour aller vers des territoires non plus périphériques mais «des territoires solidaires, agiles et connectés ».

Pour en savoir plus sur le plan « Action Cœur de Ville » : le dossier de presse

 

Autres actualités "Actualités"

  • Guide pour la création d’une agence d’urbanisme

    En partenariat avec l’Agence Française de Développement. Bien que les agences urbaines dans le monde existent et pour certaines d’entre elles depuis plus d’un demi-siècle, elles restent relativement méconnues. Pourtant, leur rôle à mi-chemin entre le monde technique et le monde politique bien qu’atypique est essentiel pour une prise de décision éclairée et une action […]

    En savoir plus...
  • L’Ademe et la Fnau réaffirment leur partenariat

    Engagées dans un partenariat de longue date, l’Ademe et la Fnau ont profité des Assises Européennes de la  transition Energétique pour signer une nouvelle Convention pour 3 ans et réaffirmer ainsi leur collaboration. Bruno Lechevin, Président de l’Ademe, et Patrice Vergriete, Président délégué de la Fnau, ont rappelé à cette occasion l’importance d’une mobilisation toujours plus forte […]

    En savoir plus...
  • Conférence Nationale des Territoires et Villes moyennes

    En clôture de la deuxième édition de la Conférence Nationale des Territoires qui se tenait le 14 décembre à Cahors, le Premier Ministre a fait le point sur les futurs enjeux et suite à cette CNT : redéfinir la relation financière entre l’État et les collectivités territoriales avec un nouveau pacte ; garantir l’accès aux […]

    En savoir plus...