La pleine terre : nécessité d’une définition partagée dans les PLU

L'Institut Paris Region

Aménagement du territoire, Foncier – propriété

mars 2021

Déposé à l’assemblée nationale le 10 février, le projet de loi « climat et résilience », qui fait suite aux travaux de la convention citoyenne pour le climat, donne un nouveau relief à la pleine terre comme levier de la lutte contre l’artificialisation. L’enjeu du maintien de sols fonctionnels en ville n’est pas nouveau. Pour autant, la notion de pleine terre n’est toujours pas officiellement définie, faisant place à une approche à géométrie variable dans les documents d’urbanisme.

Année de parution : 2021

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Observation des ressources en Île-de-France. Mission de préfiguration 2019-2021 Tome 1. Proposition d’une méthodologie

    La présente étude porte sur une proposition méthodologique d’observation des ressources en Île-de-France. N’existant pas à ce jour de méthodologie nationale pour la création d’observatoires […]

    En savoir plus...
  • Potentiel de l’activité touristique dans les intercommunalités de l’Essonne

    Territoire doté d’un patrimoine culturel et naturel souvent méconnu, l’Essonne possède pourtant de nombreux atouts pour développer son attractivité touristique. Situé au sud de Paris, […]

    En savoir plus...
  • Le Parc des Hauteurs : laboratoire de la transition écologique ?

    Le projet de Parc des Hauteurs est un dessein géographique : révéler les potentialités paysagères du plateau de Romainville, qui émerge telle une île dans l’Est […]

    En savoir plus...