Migrations résidentielles dans les quartiers de la politique de la ville de la MGP

Atelier parisien d'urbanisme

Sciences humaines

juillet 2019

Des arrivants plus pauvres que les partants. La Métropole du Grand Paris compte 158 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Entre 2015 et 2016, un habitant sur dix résidant dans ces quartiers a changé de logement. La forte présence de logements sociaux atténue la mobilité résidentielle dans ces quartiers même si les opérations de rénovation urbaine contribuent mécaniquement à la favoriser

Année de parution : 2019

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Dynamiques démographiques et sociales à Paris

    Les Parisiens ont-ils toujours été aussi nombreux ? Leur profil a-t-il évolué dans le temps ? Les écarts sociaux se réduisent-ils ? Autant de questions auxquelles cette étude […]

    En savoir plus...
  • Locations meublées touristiques à Paris – Situation 2020 et comparaison avec sept autres grandes villes

    Les plateformes de locations meublées touristiques entre particuliers sont devenues en quelques années des acteurs importants de l’hébergement touristique à Paris et dans les grandes […]

    En savoir plus...
  • Apur’Café #5 : Les mobilités réinterrogées avec la COVID-19

    La crise sanitaire que nous vivons depuis le mois de mars a profondément réinterrogé nos manières de vivre, d’habiter et aussi de nous déplacer. Les […]

    En savoir plus...