OBS FONCIER Panorama #1 Consommation de l’espace Artificialisation du Centre Littoral

Agence d'Urbanisme et de Développement de la Guyane

Foncier – propriété

novembre 2017

Compte tenu de l’enjeu national que constitue la maîtrise de la consommation foncière, la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement a rendu obligatoire une «analyse de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers au cours des dix années précédant l’approbation d’un schéma de cohérence territoriale» (article L. 141-3 du code de l’urbanisme). Cette analyse doit permettre de justifier les objectifs chiffrés de limitation de la consommation fixés dans le document d’orientation et d’objectifs. Il n’existe pas de méthode imposée par le législateur pour mesurer cette consommation. L’AUDeG s’est appuyée sur le mode d’occupation des sols (MOS) élaboré et mis à jour par l’ONF dans le cadre de ses expertises du littoral de 2005 et 2015. Ce MOS distingue cinq types d’espaces : forêts et milieux semi-naturels, territoires agricoles, zones humides, surfaces d’eau et territoires artificialisés. Les surfaces artificialisées désignent toute surface retirée de son état naturel, forestier ou agricole, qu’elle soit bâtie ou non et qu’elle soit revêtue ou non. Les surfaces artificialisées incluent les sols bâtis à usage d’habitation ou à usage commercial, les sols revêtus ou stabilisés (routes, voies ferrées, aires de stationnement, ronds-points, etc.), et d’autres espaces non construits mais fortement modelés par l’activité humaine (chantiers, carrières, mines, décharges, etc.). Cette catégorie inclut également des espaces «verts» artificialisés (parcs et jardins urbains, équipements sportifs et de loisirs, etc.). Les surfaces artificialisées peuvent donc se situer hors des aires urbaines, à la périphérie de villes, voire de villages, à proximité des dessertes du réseau d’infrastructures, ou encore en pleine campagne (phénomène d’urbanisme diffus). L’AUDeG propose à partir de ces données une analyse de la consommation de l’espace par l’artificialisation sur la Communauté d’Agglomération du Centre Littoral de 2005 à 2015.

Autres publications de l'agence

  • OBS HABITAT Atlas 2017 du parc social de Guyane

    Élaborée dans le cadre de son observatoire de l’Habitat, cette édition 2017 de l’atlas du parc social de Guyane est une actualisation d’une version éditée […]

    En savoir plus...
  • OBS FONCIER Panorama # 2 Propriété foncière Atlas cartographique 2016

    La situation foncière guyanaise repose sur un paradoxe apparent ; d’un côté : la rareté des terrains utiles, de l’autre : l’existence d’immenses étendues physiquement […]

    En savoir plus...
  • OBS ECO Panorama #2 L’emploi en Guyane Particularités et géographies

    Cette publication s’intéresse au champ de l’emploi et s’appuie sur des données issues de l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE). Elle […]

    En savoir plus...