Observatoire local des loyers privés de Bayonne : résultats 2018

Agence d'Urbanisme Atlantique et Pyrénées - Bayonne

Habitat – logement

juin 2019

Depuis 2012, le réseau national des Observatoires Locaux des loyers (OLL), auquel participe l’Audap, se structure chaque année un peu plus. Il permet aujourd’hui de couvrir 50 % du parc locatif privé à l’échelle de la France métropolitaine.

Localement, l’OLL est passé, pour l’année 2018, de 29 à 84 communes observées ! Les communes sont localisées le long du littoral de Labenne dans les Landes jusqu’à Hendaye au Pays basque, ainsi que dans le rétro littoral du Pays basque (Ustaritz, Saint-Pé sur Nivelle …) et sur les aires urbaines d’Hasparren, Saint-Palais, Saint-Jean Pied de Port et Mauléon-Licharre. 23 agences immobilières participent désormais au dispositif. Elles permettent d’enrichir les sources d’information pour être au plus près de la réalité du marché. Elles apportent aujourd’hui 88 % du stock des logements enquêtés (sur 5 597 enquêtes validées). Au global c’est près d’un logement locatif privé du secteur d’étude sur six qui est enquêté par l’OLL.

Parmi les caractéristiques 2018 du parc locatif privé de « Bayonne », retenons que 41 863 logements locatifs privés représentant 28 % de résidences principales sont recensés sur l’ensemble du périmètre d’observation. Les données recueillies indiquent que le loyer moyen sur le périmètre est de 645 € pour une surface moyenne de 66 m2 (soit un loyer moyen de 9,8 €/m2). Toutefois, les valeurs de loyers diffèrent selon les zones. Par exemple, la zone 3 (le littoral basque) propose les prix les plus élevés avec un prix moyen de 710 € pour une surface moyenne de logement de 61 m2 (soit un loyer moyen de 11,6 €/m2).
Par ailleurs, l’Audap a expérimenté en 2018 une approche méthodologique permettant de comprendre les évolutions des loyers sur une période de 5 ans (entre 2014 et 2018). Il ressort notamment que la majorité des loyers connaissent une orientation à la hausse sur la période. Par exemple cela équivaut en moyenne à +10 € mensuels de loyer médian sur la zone 1 (Rive droite de l’Adour) et jusqu’à + 41 € sur la zone 3.

Télécharger le document

Autres publications de l'agence

  • In Situ #5 | Promouvoir un urbanisme favorable à la santé

    La situation paroxystique que nous vivons avec la Covid-19 remet crûment en lumière la thématique santé par le biais de l’urgence sanitaire et des comportements […]

    En savoir plus...
  • Data Minute #12 : Qui sont nos élu.e.s municipaux ?

    Au lendemain des élections municipales de 2020, le Sud-Aquitain compte 11 798 maires et conseillers municipaux. Le plus jeune élu est conseiller municipal dans une […]

    En savoir plus...
  • Indice de vitalité relative : d’un outil d’analyse à une lecture territoriale

    Récemment mis en lumière, le processus de dévitalisation est une problématique qui concerne aujourd’hui l’ensemble des acteurs de l’aménagement territorial. La caractéristique protéiforme de ce […]

    En savoir plus...