Paris « Turgot »

Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Île-de-France

Aménagement urbain

août 2019

Il doit son nom à Michel-Etienne Turgot, prévôt des marchands,  qui le commanda à Louis Bretez. C’est un plan à vol d’oiseau, en perspective cavalière, formé de vingt feuilles. Comme la carte des Chasses du Roi, il s’agit d’un plan très fonctionnel, en l’occurrence pour donner une belle image de la capitale, d’où une reproduction aussi fidèle que possible, des façades, des jardins, des monuments, des places. Les rues sont bien identifiées avec leur nom. Les fortifications et les fossés autour de la ville ont disparu, mais les traces sont encore visibles, par exemple par des mails plantés d’arbres et par la Bastille qui demeure. On peut noter, le cour de la Bièvre, le lotissement achevé de l’île Saint-Louis, nouveau quartier avec ses rues « modernes » à angle droit ou encore, à l’opposé, l’ancienne île des Cygnes, désormais rattachée à la terre (Champs de Mars), avec ses tas de bois de chauffage. Son nom a été redonné à la bande de terre allant du pont de Bir-Hackeim au pont Mirabeau.
Les nombreux détails figurés donnent une véritable photographie du Paris du premier tiers du 18e siècle.
DATE : entre 1734 et 1739 ÉCHELLE : 1/4 000 IMPRESSION : formats A1 / A0
Pour obtenir cette carte, veuillez nous contacter.

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Paris par Truschet & Hoyau

    Le plan dit de Truschet et Hoyau, du nom de son dessinateur et de son graveur, ou de Bâle où est conservé l’original, est l’une […]

    En savoir plus...
  • Paris « Lutetia » par Mérian

    Il s’agit du premier plan moderne de la ville de Paris. Il n’est pas orienté nord-sud, mais est-ouest. C’est encore un « portrait de ville […]

    En savoir plus...
  • Paris, ses faubourgs et ses environs par Roussel

    Carte assez précise (« où se trouvent les détails des villages, maisons, grands chemins pavés et autres, des hauteurs, bois vignes, terres et prés ») […]

    En savoir plus...