Se loger en Île-de-France est plus difficile pour les jeunes ménages

  • pdf 765
    Taille: 1 MB
Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Île-de-France

Habitat – logement

février 2018

Entre 1973 et 2013, les jeunes ménages ont connu deux évolutions marquantes : les personnes seules sont devenues majoritaires et leur niveau de vie a diminué en conséquence par rapport au reste des Franciliens. Les évolutions du parc de logements sur la même période (augmentation de la propriété et développement du parc social) ne les ont pas concernés : les jeunes sont toujours massivement logés dans le parc locatif libre au coût élevé. Ils pâtissent notamment du manque de petits logements dans le parc social. […]

Année de parution : 2017

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Quelle place pour les loisirs dans les espaces commerciaux franciliens ?

    Retailtainment, funshopping, espaces commerciaux récréatifs, autant de terminologies qui traduisent une volonté de réunir en un même lieu loisirs et commerce. Cette aspiration, qui n’est pas […]

    En savoir plus...
  • Pôles d’échanges multimodaux sur voies rapides

    L’automobile reste un mode de déplacement majeur pour les Franciliens avec plus de 15,5 millions de déplacements quotidiens, soit près de 38 % des déplacements. […]

    En savoir plus...
  • Mobilités du futur en Île-de-France

    Les Franciliens vivent depuis des mois au rythme de grands chantiers : des gares sortent de terre et les routes sont réaménagées. Ils sont clairement […]

    En savoir plus...