Atlas du commerce : tendances actuelles et dynamiques spatiales

Les collectivités territoriales semblent ne jamais avoir autant ressenti le besoin de mieux connaitre l’activité commerciale de leur territoire. Cette nécessité de créer de la connaissance sur le commerce répond à deux principales motivations. D’abord, qualifier et quantifier les transformations profondes des comportements de consommation et des formes d’organisation économique et spatiale du commerce, qui annoncées depuis une quinzaine d’années, ont désormais un impact visible sur les territoires.

Certaines manifestations, comme la baisse de fréquentation des magasins (de l’ordre de – 5 % par an en moyenne en France, selon Procos), l’accroissement de la vente à distance ou la hausse de la vacance commerciale (de l’ordre de +1 % par an en moyenne dans les centres villes en France, selon Codata) inquiètent les pouvoirs publics. Or, la construction de stratégies territoriales pour faire face à ces transformations repose sur une observation fiable et partagée. Ensuite, de récentes réformes législatives (telles que la loi Notre et la loi Elan) renforcent la compétence – et donc la responsabilité – des collectivités locales en matière de politique locale de commerce. Or, ces politiques ne sont pas encore équipées d’un corps de doctrine et d’une boite à outils d’intervention aussi stabilisés que d’autres politiques sectorielles, d’habitat ou de mobilité par exemple. Les collectivités territoriales sont sommées d’agir sur des phénomènes nouveaux : apparition de nouvelles interfaces marchandes (plateformes, consignes, magasins éphémères, circuits courts…) ; développement de nouveaux flux de marchandises en ville ; etc. Face à ces phénomènes qui parfois les dépassent, les collectivités locales disposent d’outils de politique de planification, de régulation ou de revitalisation commerciale peu éprouvés, sinon pour certains d’entre eux, déjà dépassés.

Dans ce contexte d’incertitude, l’observation devient un préalable indispensable pour à la fois mieux comprendre et mieux agir sur les nouvelles dynamiques du commerce à l’œuvre dans les territoires.

Localement, l’observation est un outil indispensable pour réaliser un diagnostic territorial et accompagner l’évaluation des politiques publiques. L’institut pour la ville et le commerce en a recenser près d’une centaine. Les formes d’observation locale sont très variées tant sur la gouvernance, le périmètre, les objectifs, les méthodes que sur les indicateurs mobilisés. Ces initiatives s’appuient sur de nombreux indicateurs définis avec les acteurs locaux et sur des données plus ou moins accessibles en fonction des territoires, des partenariats et des moyens. Face à ce constat d’hétérogéneité dans les territoires et à celui du manque d’un outil national capable de décrypter les grandes tendances et évolutions spatiales du commerce qui serait complémentaire aux outils locaux, la Fnau et l’Institut pour la ville et le commerce – IVC ont décidé en 2021 d’unir leurs compétences pour consolider les bases de données nationales existantes sur le sujet du commerce et construire un outil d’observation national. Cet outil réuni ainsi 20 indicateurs cartographiés à l’échelle nationale, explorant les quatre grandes thématiques suivantes :

  • Le commerce physique
  •  Le e-commerce
  • L’emploi commercial
  • Les dynamiques immobilières commerciale

Année de parution : 2022

Autres publications de la FNAU

  • Accélérer la transformation du parc de logements existant

    La rénovation énergétique du parc de logements français est cruciale pour le transformer en un habitat décarboné, adapté au changement climatique et abordable. Ce processus […]

    En savoir plus...
  • Les logements collectifs des trente glorieuses dans le marché locatif privé : particularités, rôle et positionnement

    Selon le dernier recensement de la population, les logements construits entre 1945 et 1970 représentent un parc de logements de plus de 6 millions d’unités, […]

    En savoir plus...
  • Portraits de quartiers rénovés : diversité des projets et de leurs impacts

    Contribution à l’évaluation du programme national de rénovation urbaine (PNRU) La politique de rénovation urbaine a 20 ans. À l’occasion de la démarche d’évaluation du […]

    En savoir plus...