Comment s’est adapté le commerce depuis la crise sanitaire de la Covid-19

Depuis quelques années, la Fnau a engagé avec les agences d’urbanisme, un cycle de réflexion sur les évolutions du commerce pour décrypter les mutations à l’œuvre mais également pour outiller les collectivités dans leurs politiques locales du commerce.

Ces travaux se sont notamment traduits par des contributions aux divers projets de lois qui ont récemment modifié les contours de l’urbanisme commercial, par la publication d’un atlas du commerce et de deux publications sur l’emploi et le commerce pilotées par le club urbanisme commercial de la Fnau. Ce troisième et dernier opus met en perspective les évolutions de l’emploi dans le commerce, suite à la crise de la Covid-19 de 2020.

Si 2020 a marqué un recul de l’emploi commercial, celui-ci a globalement assez bien résisté à la traversée de la crise, les entreprises ayant eu fortement recours au fond de solidarité et aux prêts garantis par l’Etat. L’emploi commercial en 2021 et 2022 a été marqué par un véritable rebond et reste un secteur qui continue à créer des emplois avec plus de 670000 projets de recrutements en 2023 et une tension sur le marché de l’emploi, notamment dans l’hôtellerie restauration. Le commerce post-covid montre un nouveau paysage dans lequel la crise sanitaire a joué un effet d’accélérateur de tendances déjà à l’œuvre, avec la montée en puissance de nouveaux acteurs et de nouvelles configurations territoriales.

Le e-commerce s’est imposé comme un nouveau «territoire virtuel d’achats» permettant de démultiplier l’offre et les pratiques commerciales. Les dernières évolutions confirment l’installation de nouvelle formes commerciales comme les drives piétons ou les dark stores, mais confirment également l’érosion d’attraction des hypermarchés, qui perdent des emplois, et en corollaire l’enjeu de régénération des pôles commerciaux périphériques.

Les évolutions du commerce physique sont davantage favorables à la proximité et aux centres villes qui bénéficient d’un regain d’attractivité, notamment pour le commerce alimentaire, mais aussi pour d’autres secteurs comme le bricolage. Les politiques publiques comme Action Cœur de Ville ou Petites Villes de demain ont aussi focalisé l’action sur la reconquête des centres villes. La Fnau dans sa récente publication sur les centralités et les centres villes offre des clefs d’analyse des fonctions des centres villes pour lequel le commerce reste un indicateur clef d’attractivité.

Année de parution : 2023

Autres publications de la FNAU

  • Portraits de quartiers rénovés : diversité des projets et de leurs impacts

    Contribution à l’évaluation du programme national de rénovation urbaines (PNRU) La politique de rénovation urbaine a 20 ans. À l’occasion de la démarche d’évaluation du […]

    En savoir plus...
  • L’abécédaire de la coopération territoriale

    Face aux défis des transitions socio-économiques et environnementales qui se dressent devant nous, il nous semble aujourd’hui indispensable de réaffirmer que la coopération entre territoires […]

    En savoir plus...
  • Livret Atelier Vers villes africaines durables et résilientes

    L’adaptation, souvent laisser pour compte face à l’atténuation, émerge comme un enjeu clé pour remodeler nos modes de vives et façon d’habiter face aux conditions […]

    En savoir plus...