Explorons nos futurs (heureux)

Représenter nos futurs ! C’est sous le signe de la prospective qu’a été imaginée la 41e rencontre des agences d’urbanisme qui sera organisée en décembre en distanciel par l’agence d’urbanisme de Brest Bretagne (Adeupa) et par la Fnau.

 

Pour préparer la 41e rencontre, les agences d’urbanisme ont décidé de travailler en réseau sur les changements à l’horizon 2040 pour imaginer un « monde d’après » qui aurait réussi à relever les défis des transitions. Questionner l’avenir par les notions de bonheur et de bien-être, de développement durable et de transition écologique réussie, peut sembler naïf, mais c’est ce postulat de futurs souhaitables, mais voulus aussi crédibles, qu’a décidé de retenir le réseau des agences d’urbanisme pour cette démarche de prospective commune, conduite en lien avec l’ANCT et l’École urbaine de Lyon.

 

Ce numéro de Traits d’agences présente différentes facettes des démarches de prospective conduites dans les territoires par les agences d’urbanisme. Certaines se fondent sur la résilience face à la crise de la Covid-19, d’autres s’appuient sur des imaginaires territoriaux ou des démarches ludiques pour questionner les projets de territoire ou l’émergence de nouvelles politiques publiques mises à l’agenda. L’horizon temporel retenu est souvent 2040, il représente trois mandats politiques ou encore une génération.

Autres publications de la FNAU

  • Avis Fnau n°10. Zan, les outils de mesure : enjeux, limites et perspectives

    La trajectoire vers le Zéro Artificialisation Nette (ZAN), issue de la loi Climat & Résilience, pose une équation complexe pour les politiques publiques. Elle ouvre […]

    En savoir plus...
  • Transformation numérique, un défi sociétal et territorial

    Entré dans nos vies, dans nos sociétés et dans nos territoires depuis quelques décennies à peine, le numérique est devenu une clef indispensable pour faciliter […]

    En savoir plus...
  • Club Projet urbain et paysage à Lille Métropole

    La dernière publication du Club Projet Urbain & Paysage date de 2019. Pourquoi une si longue absence ? Non, la crise du Covid-19 n’aura pas […]

    En savoir plus...