Financement du service public des déchets : vers plus de transparence

L'Institut Paris Region

Économie, Environnement – paysage

décembre 2023

Les intercommunalités franciliennes utilisent massivement la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) pour financer le service public de prévention et de gestion des déchets. Cette taxe est souvent critiquée pour son opacité, et de nombreuses intercommunalités s’interrogent aujourd’hui sur le devenir de leur financement « déchets ». L’Institut Paris Region a développé de nouveaux indicateurs pour éclairer ces enjeux et mieux comprendre qui paie quoi.

Année de parution : 2023

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Des voies rapides multimodales pour décarboner et décongestionner le réseau routier francilien

    Pôles d’échanges, lignes d’autocars express, voies réservées au covoiturage, lignes de covoiturage… le réseau routier francilien recèle un important potentiel pour la transition vers des […]

    En savoir plus...
  • Victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France. Premiers résultats de l’enquête 2023

    La douzième édition de l’enquête Victimation et sentiment d’insécurité en Île-de-France s’est déroulée par téléphone entre janvier et mars 2023, soit quelques mois avant les […]

    En savoir plus...
  • Quel impact le Covid-19 a-t-il eu sur les départs de Franciliens vers d’autres régions ?

    D’abord empêchées par la crise sanitaire, les migrations au départ de l’Île-de-France vers le reste du pays ont sensiblement augmenté à la suite des premiers […]

    En savoir plus...