L’eau potable, témoin du taux d’usage des bâtiments. L’exemple de Paris

L’atteinte de l’objectif de décarbonation à horizon 2050 implique, entre autres leviers, d’optimiser l’utilisation des surfaces bâties existantes, de mieux utiliser les m² existants pour limiter ou éviter la construction de nouveaux bâtiments.

Année de parution : 2022

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Mesure de la situation sociale à Paris – Bilan 2023

    Cette quatrième note de conjoncture analyse les données statistiques et d’activité annuelles croisées avec les retours d’acteurs de terrain interrogés au premier semestre 2024. Réalisée […]

    En savoir plus...
  • Campus Hospitalo-Universitaire Saint-Ouen Grand Paris Nord. Analyse territoriale de l’offre et des besoins de santé sur le périmètre du futur hôpital

    Sur une parcelle de plus de 7 hectares à Saint-Ouen-sur-Seine, le futur Campus Hospitalo-Universitaire Saint-Ouen Grand Paris-Nord (CHUSOGPN) doit remplacer, à horizon 2028, les hôpitaux […]

    En savoir plus...
  • Impact au 1er juillet 2024 de l’arrêté sur les diagnostics de performance énergétique des logements du Grand Paris

    L’Apur analyse l’impact de l’application de l’arrêté au 1er juillet 2024 redéfinissant les étiquettes du diagnostic de performance énergétique des logements de moins de 40 […]

    En savoir plus...