Les parcours résidentiels en Gironde et dans la métropole bordelaise

Agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine

Habitat – logement

mai 2022

Quitter ses parents, prendre un appartement, se mettre en couple, avoir des enfants, acheter une maison, se séparer, recomposer, se (re)loger… près de son travail, de l’école… Vieillir, revenir en ville, s’installer dans un logement plus petit… Ces parcours de vie que les spécialistes nomment « résidentiels » sont largement convoqués pour définir les politiques locales de l’habitat dans l’objectif de répondre à la diversité des besoins en logements. L’ambition est louable, mais difficile à atteindre. En effet, derrière la théorie et ses parcours normés, il y a la pratique. La vie des individus s’apparente davantage à un labyrinthe qu’à une ligne droite. Si l’on reproche souvent aux politiques d’ignorer cette complexité, c’est moins par déni de leur part qu’en raison de la difficulté à l’appréhender. Comment accompagner les parcours et favoriser le développement d’une offre de logements qui corresponde parfaitement à la diversité des besoins exprimés ? Est-ce même possible ?
À la lecture des chiffres sur le mal-logement et les demandes en logement social, il apparaît que l’accès à ce bien essentiel est compliqué pour une frange toujours plus importante de la population.
Il y a donc un intérêt à examiner le sujet à la loupe pour prendre la mesure des écarts entre les politiques publiques et la réalité des parcours résidentiels. En essayant de comprendre les motifs qui poussent au changement et ses conséquences pour les individus et les territoires, alors peut-être pourrions-nous adapter, expérimenter de nouvelles manières d’accompagner les ménages. Revenir sur les trajectoires individuelles, c’est s’autoriser à reposer la question du rôle joué et attendu des collectivités et de leurs marges de manoeuvre réelles ou supposées.
Pour apporter un premier éclairage sur le sujet, l’a-urba et l’Insee ont associé leurs compétences pour produire conjointement une étude dont les principales conclusions ont été présentées lors d’un atelier-débat de l’Observatoire de l’habitat et des modes de vie. À l’issue de cet exposé, élus, experts et partenaires de l’observatoire ont débattu pour entrevoir collectivement des pistes de travail pour agir.

Année de parution : 2022

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Les loyers en 2020

    Les loyers de l’agglomération bordelaise L’observatoire des loyers de l’agglomération bordelaise fait partie du réseau national d’observatoires des loyers animé par l’Anil (Agence nationale d’information […]

    En savoir plus...
  • Scooters, vélos et trottinettes en free-floating

    Un rôle à jouer dans l’offre globale de mobilité au sein de Bordeaux Métropole ? Depuis quelques années, les nouveaux engins de déplacements personnels en […]

    En savoir plus...
  • Intermodalité vélo-train : comment améliorer le stationnement ?

    Enquête auprès des cyclistes à la gare Saint-Jean Les résultats de cette enquête amènent à poser quelques questions, non seulement quant à l’évolution des parkings […]

    En savoir plus...