Mieux comprendre les peurs féminines dans les transports publics

L'Institut Paris Region

Sciences humaines, Transports

octobre 2021

Bien que le terme date des années 1970, l’action publique contre « les violences envers les femmes » dans l’espace public n’est que très récente : elles y étaient réputées rarement victimes, et l’insécurité qu’elles y ressentaient était jusqu’alors perçue comme inscrite dans leur sexe. Au-delà de cette « évidence », l’enquête publiée en 2020 permet de saisir le plus fort sentiment d’insécurité des femmes comme le résultat du caractère systémique des atteintes sexuelles qu’elles redoutent ou/et subissent dans les espaces de mobilité, ce qui ne va pas sans entraver leur liberté de mouvement.

Année de parution : 2021

consulter en ligne

Autres publications de l'agence

  • Une expérimentation à Évry-Courcouronnes pour développer l’attractivité de Grand Paris Sud

    L’agglomération de Grand Paris Sud et la ville d’Évry-Courcouronnes ont engagé une démarche novatrice mêlant une approche globale d’amplification de l’attractivité économique du territoire avec […]

    En savoir plus...
  • Déchets plastiques en Île-de-France : une production dispersée et un recyclage insuffisant

    Pour la première fois, un état des lieux des déchets plastiques en Île-de-France, établi par l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France (ORDIF), donne à voir l’ampleur […]

    En savoir plus...
  • Taux de recyclage francilien : une grande marge de progression

    L’Île-de-France affiche des taux de recyclage des déchets ménagers particulièrement bas, qui pèsent sur les ambitions du territoire concernant l’économie circulaire. La tradition séculaire d’incinération […]

    En savoir plus...