Vieillir en ville : comment la ville s’adapte aux seniors ?

Le bien être des seniors une préoccupation croissante d’inclusion pour les politiques locales. Cette prise de conscience accéléré par la pandémie, qui nous a ouvert les yeux pour aller vers une société plus à l’écoute des besoins de tous et notamment des plus fragiles. Ce dossier montre la diversité des approches des agences d’urbanisme sur qualité de vie des ainés.

L’évolution des logements et l’accompagnement des trajectoires résidentielles des seniors sont des enjeux clefs de leur confort. L’adaptation des logements par un design des usages est un vaste champ d’exploration, mais aussi pour favoriser une mixité générationnelle et des liens sociaux. De plus en plus abordés dans les programmes locaux de l’habitat ces trajectoires résidentielles appellent une connaissance partagée et des démarches prospectives pour anticiper les besoins pour les passages du logement classique, vers un habitat adapté puis des établissements spécialisés, s’accompagnant d’une écoute et d’un accompagnement des personnes. Le logement est aussi un révélateur des précarités dues aux facteurs d’isolement, de précarité financière et énergétique ou encore de méconnaissance des droits, particulièrement crucial dans des territoires isolés ou en politique de la ville.

Mais adapter les territoires au vieillissement est une approche transversale qui doit être abordée dans une vision multiple de politiques facilitant l’accès aux services de proximité, notamment les services de santé, les commerces et les services publics et sociaux nécessaire aux ainés. La qualité d’aménagement d’espaces communs favorisant un environnement sécurisant, la marchabilité de la ville et l’adaptation de l’offre transports collectifs sont déterminants pour l’intégration des personnes âgées dans un périmètre de vie favorable. Plusieurs agences d’urbanisme ont travaillé sur des méthodes d’identification de territoires favorables au vieillissement, en croisant plusieurs critères de qualité de vie, mais aussi des approches qualitatives et sociologiques.

Mettre la qualité de vie des ainés au coeur des stratégies d’aménagement urbain c’est veiller au bien-être de nos grands-parents, parents et de nous-même un jour prochain.

Autres publications de la FNAU

  • Accélérer la transformation du parc de logements existant

    La rénovation énergétique du parc de logements français est cruciale pour le transformer en un habitat décarboné, adapté au changement climatique et abordable. Ce processus […]

    En savoir plus...
  • Les logements collectifs des trente glorieuses dans le marché locatif privé : particularités, rôle et positionnement

    Selon le dernier recensement de la population, les logements construits entre 1945 et 1970 représentent un parc de logements de plus de 6 millions d’unités, […]

    En savoir plus...
  • Portraits de quartiers rénovés : diversité des projets et de leurs impacts

    Contribution à l’évaluation du programme national de rénovation urbaine (PNRU) La politique de rénovation urbaine a 20 ans. À l’occasion de la démarche d’évaluation du […]

    En savoir plus...