Atlas des centres. Mesurer les dynamiques des centres-villes français

Depuis une dizaine d’années la Fnau et les agences d’urbanisme mettent en réseau leurs dispositifs d’observation pour construire, à l’échelle nationale, des analyses partagées des évolutions urbaines. Après avoir travaillé sur les dynamiques des grandes agglomérations, la Fnau et les agences d’urbanisme ont travaillé depuis 3 ans sur les 3000 centralités qui représentant le maillage urbain français et plus spécifiquement sur leurs centres-villes.

Les Sraddet et Scot s’appuient sur le renforcement des centralités. Les centres-villes font aujourd’hui l’objet de politiques volontaristes de régénération urbaine des collectivités locales, ils sont aussi la cible de programmes nationaux volontaristes, comme Action Cœur de Ville ou Petites villes de demain. Les enjeux de sobriété foncière et de transition écologique vont encore accentuer l’enjeu de reconquête des centres-villes pour les fonctions de l’habitat, de service, de commerce…

Ce travail comparatif sur les centres-villes s’intéresse à leurs fonctions urbaines, il s’appuie sur un carroyage qui permet d’identifier leurs spécificités sous l’angle de différents indicateurs statistiques. Il s’agit d’offrir aux acteurs territoriaux la possibilité, pour construire leurs stratégies de revitalisation, de pouvoir se situer dans leur maillage urbain de proximité géographique ou avec des profils de ville similaires. Il vise aussi à contribuer à décrypter les évolutions territoriales à l’œuvre dans l’espace français. La réussite des transitions écologiques et des évolutions des modes de vie, mais aussi d’un aménagement du territoire plus équilibré, passent par une reconquête plus affirmée des centres-villes.

Pour accompagner cette publication, un outil numérique vient fournir l’intégralité des périmètres et des indicateurs afin de pouvoir entrer dans le détail et offrir des comparaison à façon

Retour sur le projet d’observation des centres villes

Le centre-ville a été, depuis l’apparition du fait urbain, le cœur de l’activité humaine pendant des milliers d’années. Il a connu de nombreuses périodes d’essor mais aussi de déclin au rythme des grands processus historiques économiques, culturels et sociaux. Depuis les années 70, le centre-ville a semblé entrer dans une période de déclin. Victime de l’étalement urbain et du délitement des structures sociales traditionnelles, il s’est fragilisé. Ce phénomène inégal a plus particulièrement touché les petites centralités et les « villes moyennes ». Pourtant, depuis une dizaine d’années, de nouveaux processus sont à l’œuvre. La fin de l’ère des hydrocarbures et l’aspiration de certains groupes sociaux à un modèle de société « post industriel » centré sur des relations de proximité redonnent une pertinence toute nouvelle à cet espace.

De nombreux élus ont pris conscience de ces mutations et orientent désormais leurs choix vers la protection et la redynamisation de leur centre-ville afin d’en faire un atout pour leur commune. C’est également dans ce sens que des programmes nationaux d’aménagement du territoire ont vu le jour, à l’instar d’Action Cœur de ville ou de Petites villes de demain.

Les acteurs publics manquent cependant encore d’outils pour appréhender un espace aussi complexe que le centre-ville. Il n’existe par exemple pas de référentiel national pour servir de base de comparaison entre différentes communes. L’ambition de ce projet d’observation des centres villes est de fournir un outil de comparaison multithématique capable d’aider les acteurs des centres villes dans l’auto-diagnostic de leur centre et faciliter leurs prises de décision.

Aix-en-Provence (Crédits : Aupa)

Un projet en réseau, en trois étapes

Ce projet s’inscrit plus largement dans le dispositif d’observation mutualisée des espaces urbains créé depuis 2013 par la Fnau, en partenariat avec France Urbaine et Intercommunalités de France (AdCF) qui mobilise un réseau d’experts très impliqués, issus des agences d’urbanisme et des collectivités territoriales.

Pour rappel, le projet d’observation des centres-villes s’inscrit sur un chantier de deux années autour de trois étapes.

  • Etape 1 : Identification des communes françaises exerçant des fonctions de centralité et réalisation d’une typologie. Cette première étape a été finalisée en mai 2021 et a donné lieu à un poster sur la typologie des centralités françaises
  • Etape 2 : Délimitation des contours des centres villes des communes retenues dans l’étape 1
  • Etape 3 : Production d’indicateurs statistiques pour établir un portrait de « l’état de santé » des centres-villes étudiés

 

Etape 2. Identification des périmètres de centres-villes

L’identification des périmètres de centres-villes constitue la deuxième étape du projet d’observation des centres-villes. Elle est détaillée dans la première partie d’une publication intitulée Atlas des centres.

Où se situe le centre-ville d’une commune ? Comment tenter de l’identifier le plus objectivement possible ? Pour cela, une vingtaine d’experts a mobilisé des données quantitatives (données carroyées Insee) permettant de calculer un indice de densité de population, équipements et emplois, et un indice de diversité d’équipements. Les carreaux répondant le plus à ces critères ont ainsi été identifiés comme centres-villes des communes.

L’Atlas des centres présente donc la méthodologie d’identification des centres-villes, mais aussi les biais méthodologiques (aucune méthode n’étant parfaite). Sont également dressés, au travers de fiches, les portraits de huit centres-villes de communes issues des différentes catégories de centralités présentées dans l’étape 1 du projet.

Etape 3. Portraits statistiques des centres-villes

Cette dernière partie tente enfin de dresser un portrait des dynamiques dans les centres-villes et leur périphérie à travers six fonctionnalités : on se loge dans les centres-villes ; on s’y approvisionne ; on s’y diverti ; on s’y déplace ; on prend soin de soi et des autres et on y travaille. Une vingtaine d’indicateurs statistiques ont ainsi été retenus et sont ici analysés. Les fiches au sein de la publication permettent d’en comprendre le sens et la façon de les interpréter. Enfin, l’outil numérique associé à la publication fournira, lui, l’ensemble des données pour les quelques 3 000 centres-villes étudiées dans ce projet, ce que la publication papier ne permettait pas de faire.

Autres publications de la FNAU

  • Portraits de quartiers rénovés : diversité des projets et de leurs impacts

    Contribution à l’évaluation du programme national de rénovation urbaines (PNRU) La politique de rénovation urbaine a 20 ans. À l’occasion de la démarche d’évaluation du […]

    En savoir plus...
  • L’abécédaire de la coopération territoriale

    Face aux défis des transitions socio-économiques et environnementales qui se dressent devant nous, il nous semble aujourd’hui indispensable de réaffirmer que la coopération entre territoires […]

    En savoir plus...
  • Livret Atelier Vers villes africaines durables et résilientes

    L’adaptation, souvent laisser pour compte face à l’atténuation, émerge comme un enjeu clé pour remodeler nos modes de vives et façon d’habiter face aux conditions […]

    En savoir plus...